Est-ce légal de dormir dans sa minivan ?

Nouveau dans la vanlife, vous vous demandez où dormir légalement et de façon sécuritaire en road trip? Ici on décortique un des plus gros stress lorsqu’on part en escapade, où dormir ! La plus grande question est : Est-ce légal de dormir dans sa van ?

La réponse est oui, mais ça dépend à quel endroit!

À ne pas faire!

Les haltes routières

Ce sont des endroits adéquats si vous avez besoin d’une petite pause et reprendre des forces. Cependant, il est interdit d’y dormir, car ils ont une limite de stationnement de 4 h. Vous pouvez les trouver en repérant ce panneau :

halte routière pancarte - Transport Routier

Les parkings de centres commerciaux

Il est aussi interdit de dormir dans les parkings de centres commerciaux à part ceux de Walmart. On vous recommande également de demander la permission au gérant, par respect.

Les places publiques en état d’ébriété

N’oubliez pas qu’il est toujours illégal de dormir dans votre véhicule sur les places publiques si vous êtes en état d’ébriété!

À faire!

Mis à part ces interdictions, il existe beaucoup d’options où stationner votre minivan pour la nuit, gratuitement ou à faible coût, les voici :

Gratuit

Le boondocking est une pratique de plus en plus commune en vanlife, vous profitez d’une totale autonomie et liberté. Trouvez un emplacement et vous pouvez y dormir gratuitement.

Boondocking au Quebec

Les bivouacs en pleine nature.

Certaines municipalités mettent aussi des stationnements à disposition des campeurs. C’est par exemple le cas de la ville de Rimouski qui offre des stationnements d’une durée de 24h pendant la période estivale. Renseignez-vous sur les sites internets des villes que vous allez visiter!

À la recherche d’aventures? Campez sur les terres publiques : Elles représentent 92% du territoire québécois, ce sont des territoires accessibles à tous et presque sans restrictions. Vous pouvez télécharger les cartes du gouvernement et repérer les zones à “utilisation multiple”.

Du côté des États-Unis, on retrouve le Bureau of Land Management (BLM) où vous pouvez camper gratuitement sur des dispersed campground/camping dans les parcs. Vous pouvez y rester jusqu’à 14 jours. Il vous est même possible de vous déplacer à proximité pour rester 14 jours supplémentaires. Leur attrait? Ils sont souvent situés près d’un parc national ou dans des “national forest”.

Dormir légalement en nature

Payant

Les ZEC (zone d’exploitation contrôlée); habituellement fréquentés pour la chasse et la pêche, elles sont peu fréquentées pour le camping, ce qui les rend plus attractives. Pour vous enregistrer, vous devez passer par l’accueil et payer un droit qui varie entre 15$ et 25$ par nuit. Vous pouvez ensuite camper où vous voulez !

Pour un prix un peu plus élevé, vous pouvez louer un terrain de camping, l’avantage avec un minivan, c’est que vous payez l’emplacement ordinaire et non pas celui d’un gros VR ou une caravane! Il faut compter entre 40$ et 90$ dépendant de la localisation et la saison. Être en camping peut être une bonne alternative pour profiter de services dont ils disposent comme une douche, de l’eau ou une vidange.

Camping légal

Un abonnement annuel terego vous coûte 109$ par an et vous aurez accès à un grand réseau de stationnements gratuits (plus de 1600 dans 9 provinces) pour dormir une nuit chez des producteurs locaux qui vous accueillent sur leur terrain.

Le réseau d’espace Go Van au Québec: sous 2 formes :
Halte : pour une pause en cours de route, accès à un bloc sanitaire
Village : plusieurs services (événements, bloc sanitaire, électricité, eau, wifi)
Cela vous coûtera entre 10$ et 65$ la nuit en fonction du type d’expérience choisi et des services.

Camping légal pour dormir par Go-Van

La meilleure solution reste de rejoindre les groupes Facebook afin de dénicher des spots cachés et inconnus tout en faisant preuve de partage avec une communauté!