10 critères pour un meilleur kit de conversion de mini-van en campeur

RoadLoft est né de notre connaissance des réels besoins sur la route. Cet article présente les 10 critères essentiels qui ont guidé notre conception d’un kit de conversion instantanée non permanente de mini-van en campeur.

En 2016, de retour d’un long voyage en Inde et au Sri Lanka, nous décidons de partir à la découverte de l’Ouest canadien et américain. Nous concevons notre première transformation de mini-van en campeur dans laquelle nous vivrons quotidiennement plus de huit mois du Nord du Yukon et au sud de l’Arizona. Entre ce premier voyage et aujourd’hui, plusieurs autres séjours prolongés ont suivi, avec des aménagements et des matériaux constamment améliorés. 

Cette série d’épreuves routières et de vie prolongée à bord couplée à la précieuse expertise d’un designer industriel comptant une trentaine d’années d’expériences concrètes en développement de produits innovants, ont été les clés nous assurant de lancer sur le marché un kit de transformation instantanée de mini-van en campeur RoadLoft rencontrant les critères essentiels pour en faire la meilleure solution. Qu’elle soit amovible, ingénieuse, accessible, durable, pratique et éco-responsable. 

Kit de conversion

1. Bois solide mais léger

À l’ensemble de conversion d’une mini-van, chaque voyageur ajoute aussi de l’équipement et du bagage qui s’additionnent en charge totale pour le véhicule, ses éléments suspenseurs, le moteur et sa consommation d’essence. L’ensemble des composantes du kit RoadLoft pèse aussi peu que 56 kg.

2. Résistance à l’humidité

Sur la route, nous avons croisé des gens s’étant rendus malades par des émanations de moisissures provenant d’équipements mal protégés de l’humidité. Dès lors, nous avons systématiquement pris soin de chasser tout risque de ce côté.

Comme matériau, quoi de mieux que le bois utilisé pour le mobilier des voiliers? Le kit RoadLoft est fait de bois de peuplier de qualité marine, la solution solide, légère et ultra-résistante à l’humidité. 

3. Vernis de qualité supérieure et écologique

Pour répondre à notre volonté éco-responsable, le bois doit non seulement provenir de la gestion durable des forêts, mais aussi que sa colle soit non-toxique et que sa fabrication rencontre les critères de certification FSC, PEFC et CARB Phase 2.

Ensuite, ce qui le protégera, son vernis, est l’élément de finition stratégique pour vous assurer non seulement d’une conversion durable dans le temps mais aussi d’un environnement sain. Votre mini-van-campeur sera exposée à diverses conditions extérieures, notamment humidité et grandes variations de température. Il est donc primordial dans un premier temps que le bois soit protégé par un vernis résistant à l’eau pour le rendre exempt de toute moisissure.

La protection de ce vernis de qualité extérieure et non-toxique pour votre santé, même exposée à de grandes chaleurs, représente un coût d’acquisition plus élevé mais non négociable. Car nous considérons qu’en dormant dans votre van, vous devez être à l’abri d’éventuelles émanations toxiques.

Vernis écologique

4. Protection multi-couches de toutes les tranches de coupe 

Une chaîne n’est jamais plus forte que son plus faible maillon. À quoi sert un vernis si non appliqué sur toutes les surfaces?

Nous avons vu des kits de conversion fabriqués de bois pré-vernis mais où des tranches de coupe ne l’étaient pas, ce qui les rend vulnérables à la moisissure. Il s’agit certes d’une économie de coût lors de la fabrication, mais une porte grande ouverte à l’humidité, à la moisissure et à ses effets très néfastes sur la santé des occupants. Un kit non protégé dans son intégralité devra même être jeté si la moisussure s’y installe.

Une protection multi-couches sur toutes les surfaces est donc un critère clé pour conserver votre investissement longtemps.

5. L’aération du bois et du matelas

Un design qui favorise l’aération permet au bois et au matelas de respirer, évitant, une fois de plus, l’accumulation d’humidité et la création de moisissures. Notre design RoadLoft © avec ses trappes d’aération sur le dessus est, à cet égard, optimal.

Design du kit de conversion

6. Éviter les pièces mécaniques

Il faut favoriser des assemblages simples et éviter le plus possible les composantes mécaniques. Comme notre designer le dit souvent : « Ce qui est mécanique se brise ».

C’est pour cette raison qu’il faut limiter l’utilisation de pentures, de vis, etc., car c’est là où ça aura tendance à briser par la vibration de la route.

Pour ce qui est inévitable, par exemple les coulisses de tiroirs, pas de compromis, nous optons pour des quincailleries de première qualité et des assemblages conçus pour résister aux vibrations de la route et aux utilisations prolongées du kit de conversion.

Tiroirs

7. Facilité d’utilisation et multi-accès d’un design ingénieux

Un autre critère essentiel dans le choix de votre kit de conversion :  sa facilité d’utilisation. Sur la route, la moindre manipulation peut devenir irritante. Il faut donc privilégier un design qui permet un accès facile à tout votre matériel et vos bagages.

Pensez donc à regarder non seulement l’espace de rangement, mais également comment vous y aurez accès. Dans l’environnement exigu d’une mini-van, différentes façons d’accéder aux espaces de rangement afin de s’adapter à toutes situations est fort apprécié!

Par exemple, dans leur kit de conversion RoadLoft, nos clients ont accès à leurs vêtements de deux façons répondant à des contextes différents. La première par un tiroir qui ouvre l’accès rapide aux effets personnels de l’extérieur sans avoir à fouiller sous la plateforme du lit ou à ouvrir des sacs. La deuxième, directement du lit, sans avoir à ouvrir les portes de la mini- van. De cette façon, ils peuvent se changer le matin en toute intimité ou le faire à l’abri en cas de pluie. 

On le répète, la moindre manipulation peut devenir un irritant sur la route. Il est donc primordial de limiter les manipulations pour transformer la mini-van d’une configuration à une autre. Moins de manipulations, plus de confort dans chacune des configurations!

Rangement du kit de conversion

8. Lit grand format, matelas haute-densité

Si vous mesurez 6 pieds, vous ne serez pas confortable dans un lit trop court. Celui de RoadLoft fait 80 pouces.

Le confort du matelas est une caractéristique importante, car la majorité du temps passé dans votre van y sera à dormir! Rappelez-vous qu’une plus grande épaisseur n’est pas gage de confort. C’est la densité qui est importante, car c’est cela qui permet d’avoir une mousse qui garde sa forme et ne s’affaisse pas avec le temps!

Le matelas idéal est de haute densité. Par exemple, celui de RoadLoft est de HR 30 kg/m³. Finalement, assurez-vous que la housse du matelas soit imperméable.

Lit grand format

9. Dégagement visuel à l’arrière 

Autre élément important à considérer : l’espace dégagé à l’arrière de votre véhicule. Dans son utilisation au quotidien, lorsque vous serez arrêté devant une vue grandiose, vous voudrez en profiter assis à table en dégustant un bon repas, ou simplement allongé dans le lit à contempler les magnifiques paysages que la nature vous offre.

10. Transportabilité

L’ensemble de conversion RoadLoft est réparti en 5 modules. Le poids du plus lourd (la banquette que plusieurs laissent en permanence dans la mini-van) est de seulement 22 kg, les autres modules étant de 12,9,7 et 6 kg. De sorte qu’il est facile de le sortir de son rangement pour l’installer dans votre mini-van et de le ranger de retour de voyage ou pour la saison hivernale.

Avec un ensemble de conversion répondant à tous ces critères , vous pourrez profiter longtemps de votre mini-van transformée en campeur. Réunir toutes ces qualités est un peu plus coûteux, mais à l’usage et à moyen terme, l’investissement est vite matérialisé par nos clients.

Vous pouvez également télécharger la liste des critères pour votre magasinage ici.

par Laurence Dufour, co-fondatrice de RoadLoft